Explorez le rythme culturel du Cambodge à travers ses festivals

0
449

Sommaire

Les festivals à voir au Cambodge

Au Royaume du Cambodge, le rythme de la vie est caractérisé par le battement des festivals. Les célébrations sont autant à la base de la culture cambodgienne, les rituels imprégnés de la tradition bouddhiste Theravada constituant les piliers de ces événements communautaires. Malgré les vestiges d’une gloire ancienne et les tentacules de la modernité, le peuple cambodgien se réjouit des festivités qui soulignent les multiples facettes de son patrimoine et se rassemble autour d’une même table. Les citoyens, jeunes et vieux, de toutes les provinces, convergent vers la capitale et d’autres grandes villes pour participer aux feux d’artifice et à l’harmonie communautaire qui signalent les grandes occasions.

Dans cet article, nous verrons les festivals suivant :

  • Le festival de l’eau
  • Le Vesach Bochea
  • Le Meak Bochea
  • Le festival de la mer
  • Le nouvel an khmer
  • Le jour de l’indépendance
  • Le festival d’Angkor
  • L’anniversaire du roi
  • Le Pchum Ben

Le Festival de l’eau

Événement prestigieux profondément ancré dans l’histoire du pays, le Festival de l’eau du Cambodge est organisé sur les rives de Phnom Penh. Remontant à l’époque angkorienne, au XIIe siècle, cette fête est un hommage aux forces navales qui, à travers leur bravoure, ont contribué à la sauvegarde du royaume. Sous la lumière du jour et sous le manteau de la nuit, les Cambodgiens, ruraux et citadins, ainsi que les visiteurs internationaux intrigués, convergent vers la capitale. La principale manifestation du festival, une course de bateaux captivante, est plus qu’un spectacle d’esprit de compétition ; elle fait référence aux manœuvres navales historiques et aux exercices d’entraînement qui étaient autrefois essentiels à la préparation militaire.

Le Vesak Bochea

Le Vesak Bochea est une célébration profonde au centre des festivals du Cambodge, qui marque non pas une, mais trois étapes importantes dans la vie de Gautama Bouddha : la naissance, l’illumination et la disparition du monde des mortels. Lors de cette journée, une multitude de fidèles arpentent les rues du pays dans le but de faire l’aumône aux moines, un geste profondément enraciné dans le paysage religieux du pays. Dans le ciel nocturne du sixième mois du cycle lunaire, les fidèles se plongent dans la réflexion sur la sagesse du Bouddha, et trouvent réconfort et solidarité dans la lumière lunaire.

Le Meak Bochea

En marge du calendrier bouddhiste, Meak Bochea commémore un moment légendaire de rassemblement spontané de 1 250 disciples autour du discours de Bouddha. Cette convergence, censée avoir eu lieu sans arrangement préalable, est une pièce maîtresse de la spiritualité cambodgienne. Ce jour-là, les fidèles se joignent à la contemplation, parcourant les jardins des temples avec des bougies et de l’encens qui créent des chemins lumineux dans le sombre crépuscule, transformant la nuit solennelle en une rivière de lumière. Il s’agit d’un rituel qui résonne avec l’esprit collectif d’un peuple basé sur la révérence et le rituel.

Le festival de la mer

Le festival de la mer, autre célébration aquatique au Cambodge, marque chaque année le calendrier des festivités du pays en décembre. Depuis son inauguration en 2011, l’événement présente un riche éventail de compétitions athlétiques dans le cadre d’une splendide rotation côtière entre les quatre rivages du pays. Les touristes peuvent participer ou assister à des courses de bateaux à moteur, des concours de natation, des démonstrations d’arts martiaux traditionnels, des semi-marathons et des matchs de volley-ball sur les plages de sable. Organisé en collaboration par le ministère du tourisme, le festival commence à l’aube et se termine à la tombée de la nuit.

Le Nouvel An khmer

Le Nouvel An khmer est un événement annuel de joie et de tradition qui se déroule en plein cœur du Cambodge. Cette fête importante souligne la fin de la période des récoltes, une saison qui jette les bases de l’alimentation dans le pays. Pendant trois jours, la population agricole met de côté ses outils et récolte les fruits des liens familiaux. Il s’agit d’une période de repos et de rencontres conviviales, caractérisée par la chaleur des familles réunies. L’atmosphère de fête est remplie des échos des rires des jeux traditionnels, ce qui confère un esprit communautaire aux célébrations. Vous pouvez demander conseils à une agence de voyage au Cambodge pour mieux planifier votre voyage sur place durant cette période.

Le jour de l’indépendance

Au Cambodge, le jour de l’indépendance annonce la libération du pays de près d’un siècle de domination française, un chapitre essentiel de l’histoire de la nation. Observées avec un sentiment de fierté solennelle et d’unité nationale, les festivités commencent au monument emblématique de l’indépendance. Illuminée par la présence du monarque en exercice, la journée est une mosaïque d’unité, avec des individus de tous les secteurs qui se réunissent pour réfléchir à leur souveraineté collective. Le jour de l’indépendance est une journée remplie de ferveur patriotique, avec des citoyens rendant hommage à l’esprit de l’indépendance du Cambodge.

Le festival d’Angkor

Au croisement de l’art et du patrimoine, le festival d’Angkor est une fête symphonique au-delà des frontières. La présence d’invités de marque, notamment des membres de la famille royale et des hauts fonctionnaires, est souvent un signe de l’importance du festival. Ici, à l’ombre du majestueux Angkor Vat, véritable témoignage de l’ingéniosité humaine, plusieurs artistes originaires de toute l’Asie prêtent vie aux grands récits d’antan. À chaque battement et à chaque note mélodieuse, ces artistes, parés des vêtements distinctifs du pays d’origine, ravivent la grandeur des mythes séculaires.

L’anniversaire du roi Norodom Sihamoni

La commémoration de l’anniversaire du roi Norodom Sihamoni constitue un événement solennel et réfléchi de l’identité nationale cambodgienne. L’importance que revêt ce jour est amplifiée par la contemplation historique d’une époque marquée par la tyrannie des Khmers rouges, une époque dépourvue de gouvernance stable. Célébrant à la fois la naissance et l’intronisation du roi Norodom Sihamoni, le monarque cambodgien en exercice, cette célébration s’étend sur trois jours consacrés à la gloire nationale.

Le Pchum Ben

Le Pchum Ben, ou jour des ancêtres, est un rituel culturel profondément intégré dans le paysage spirituel cambodgien, qui honore les âmes défuntes des sept générations précédentes. Selon la croyance cambodgienne, le début du festival signifie l’ouverture des portes de l’enfer, permettant ainsi aux êtres éthérés, y compris les âmes des ancêtres, de parcourir la terre. Au cours de cette période, les Cambodgiens s’engagent dans une série de pratiques d’hommage, notamment la présentation de nourriture aux pagodes locales.