À la découverte des charmes de Mayotte

0
283

Sommaire

Découverte de Mayotte et de son offre touristique

Dans les eaux de l’océan Indien, Mayotte, département français d’outre-mer, reste une énigme pour de nombreux globe-trotters. Malgré la distance considérable qui sépare Mayotte de la capitale française, Paris, son obscurité relative ajoute à son attrait en tant que paradis vierge. Mamoudzou est le cœur administratif de Mayotte, servant de porte d’entrée vers les magnifiques sites naturels et les nombreux patrimoines culturels de l’île. Le territoire de Mayotte s’enorgueillit d’un vaste lagon, l’un des plus volumineux au monde, qui offre aux plongeurs une occasion unique de s’immerger dans un monde subaquatique d’une vie sous-marine foisonnante. Sur terre, le long des sentiers panoramiques, une faune particulière peut être rencontrée, telle que les drongos, les lémuriens et les oiseaux solaires.

Les paysages et les côtes

À Mayotte, le relief est une toile éclectique de merveilles naturelles. Dans le nord de la Grande Terre comme dans le sud, les voyageurs bénéficient de splendides paysages. Au centre de relief se trouve le lac Dziani, niché sur Petite Terre. Le lac, œil d’un cratère rempli d’eau, offre une vue étendue qui capture à la fois le plan d’eau et son cadre géologique. Au nord, sur la route de Combani, un mélange de parfums de fleurs locales remplit l’air. Au-delà des plaisirs des sens, cette région abrite des entreprises de distillation de fleurs renommées, une occasion de découvrir l’industrie locale dans un cadre naturel. En outre, l’escalade du mont Benara est une activité qui récompense les aventuriers grâce à de vastes points de vue, jusqu’aux extrémités nord-est de l’île.

Le littoral de Mayotte regorge de lieux de détente sablonneux, indépendamment de l’endroit choisi sur l’île. L’une d’entre elles, Labattoir, abrite certaines des plages les plus accueillantes de Petite-Terre. Il s’agit d’endroits accessibles principalement à pied qui offrent des rencontres intimes avec le littoral de Mayotte. Pour les personnes qui s’aventurent à Handrema, les paysages côtiers de la région peuvent être appréciés après une petite randonnée. À quelques encablures, le village de pêcheurs de M’Tsamboro est une invitation à la découverte, souvent accompagnée d’une possibilité d’excursion en pirogue. À Bandrele, une autre expérience aquatique est proposée : les excursions en kayak de mer autour de la lagune sont un moyen privilégié d’admirer les paysages côtiers.

L’art et la culture

En plus de l’image des loisirs sous les palmiers, Mayotte offre une multitude d’expériences culturelles à savourer. Le musée de la pêche de Mahabou en est un exemple, qui offre un aperçu d’une industrie locale cruciale. Dans certaines communautés de Mayotte, la pêche occupe une place prépondérante, comme en témoignent les objets exposés dans le musée. En outre, le lieu de repos historique du sultan Adrian Souli est un site d’importance culturelle qui se caractérise par une vue panoramique sur le lagon, digne d’être partagée sur les réseaux sociaux.

La faune et la flore

L’île de Mayotte abrite une communauté florissante d’espèces. Les plongeurs en apnée dans le lagon de Mayotte peuvent rencontrer des tortues vertes et des tortues imbriquées au milieu d’un éventail coloré de poissons tropicaux. Au-delà du lagon, l’océan devient le terrain de jeu des dauphins et, de juillet à octobre, la nurserie des baleines et des cachalots. La faune terrestre est tout aussi diversifiée, avec des cochons sauvages, des chauves-souris, des lémuriens, et toute une série d’espèces d’oiseaux. Au milieu du refuge de la faune, prolifèrent des trésors aromatiques tels que les fleurs d’ylang-ylang.

Les principaux sites touristiques

Parmi les nombreuses choses à faire à Mayotte, citons :

  • Le jardin botanique De Coconi : Le jardin botanique De Coconi s’anime pendant la saison des pluies. La promenade dans le jardin apporte un agréable coup d’œil sur une collection de flore, et la pépinière adjacente ajoute encore à la verdure du paysage.
  • L’îlot de Saziley : L’îlot de Saziley, accessible par une traversée pittoresque en bateau depuis Mutsamudu, est un exemple d’isolement et de beauté marine. Les visiteurs doivent s’équiper d’un équipement de plongée avec tuba et d’une protection solaire pour profiter du refuge aquatique dépourvu de toute empreinte commerciale.
  • La plage de N’Gouja : La plage de N’Gouja est devenue une référence parmi les côtes de Mayotte, promettant des rencontres avec les tortues de mer et des moments de paix sous les emblématiques baobabs. Dans cette zone paradisiaque, les espèces marines et terrestres peuvent être observées dans leur habitat naturel.
  • Le Mont Choungui : L’ascension du Mont Choungui constitue un effort remarquable, révélant un paysage panoramique de la région sud de l’île à un point culminant de 600 m. La colonne de basalte imposante est un point de repère, visible depuis Petite-Terre comme un symbole de la nature rude de l’île.
  • La plantation Guerlain : Située à deux pas du village de Combani, la plantation Guerlain est un concentré de splendeur aromatique, avec ses vastes champs d’ylang-ylang et de noix de coco répartis sur l’ensemble du terrain. Le site est composé de l’ancienne résidence d’un grand parfumeur qui se dresse au milieu d’un jardin soigneusement aménagé, preuve d’un savoir-faire horticole méticuleux.
  • La péninsule de Boueni : Dans la région de la péninsule de Boueni, le charme de la vie côtière est illustré par la série de villages de pêcheurs traditionnels en bord de mer. Pour les amateurs de culture et d’environnement, les sentiers de Majimeouni à Mzouazia ouvrent la voie à des voyages d’exploration, révélant la beauté intacte et le patrimoine maritime unique de Mayotte.
  • Le lac Karihani : Le lac Karihani se distingue par son caractère d’unique lac naturel d’eau douce de Mayotte. L’environnement paisible du lac Karihani constitue une oasis pour les passionnés d’ornithologie et les amateurs d’évasion au cœur de la nature.