4 bienfaits du vin

0
649

La France est considérée comme le pays par excellence du vin par de nombreuses personnes. En effet, c’est la boisson préférée des Français et l’hexagone est parmi les premiers producteurs au monde. Cependant, beaucoup ignorent son impact positif sur l’homme. Découvrez dans cet article, quatre bienfaits du vin.

1.      Boire le vin pour lutter contre les maladies cardiovasculaires


De nombreuses études réalisées sur ces 40 dernières années suggèrent que le vin permet de lutter contre les maladies du cœur et des vaisseaux. En effet, le taux de mortalité lié à de telles maladies serait relativement bas pour les personnes consommatrices de pinard. D’autres enquêtes ont montré que les risques de crise cardiaque sont diminués de 40 % chez les amateurs de vin.

Par ailleurs, les menaces de thromboses vasculaires cérébrales sont réduites de 25 % pour la même cible. Le resvératrol qui est une substance qui s’y trouve est un cardio protecteur. C’est la principale raison pour laquelle il peut agir efficacement pour vous préserver des risques cardiovasculaires. Cet élément est très présent dans le vin rouge que vous pouvez vous procurer sur https://www.comptoir-et-vins.com/.

2.      Le vin réduit les risques de cancer de poumons

Une substance présente dans le vin protégerait du cancer de poumons en général et plus particulièrement les fumeurs. En effet, c’est le résultat qui ressort d’un rapport d’étude publié dans le magazine de l’association américaine Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention. Il découle de cette étude que le resvératrol garderait loin de vous les tumeurs aux poumons.

Cette analyse se fonde sur un sondage effectué sur des personnes âgées de 45 à 69 ans. Ainsi, il a été effectué une comparaison des effets du fruit de la vigne et de la bière en ce qui concerne le risque de cancer de poumons (tout en tenant compte de certains paramètres tels que l’IMC, l’ethnie, etc.). Il en ressort qu’un verre de vin rouge diminuerait le risque de 2 %. Par ailleurs, chez les fumeurs, la baisse est encore plus importante, soit environ 60 % à raison d’un ou deux coupes de pinard.

3.      Consommer du vin pour lutter contre les effets secondaires de la radiothérapie


C’est en Italie qu’a été réalisée une étude sur le sujet. Elle a porté sur une cinquantaine de femmes traitées pour le cancer des seins. Les chercheurs ont évalué l’étendue des dommages tissulaires en fonction de la consommation de vin. Ainsi, il se révèle que les patients devant subir une radiothérapie et qui en prennent ont moins d’effets indésirables que celles qui n’en boivent pas.

En effet, 38,4 % des femmes qui ne consomment pas du vin sont exposées à des conséquences cutanées toxiques. A contrario, celles qui sirotent une coupe du fruit de la vigne par jour ont un taux de 13,6 %. Cependant, pour celles qui sont à plus de deux verres par jour, il remonte à 35 %. On peut donc conclure qu’une dégustation modérée de vin semble agir contre les effets de la radiothérapie sur la peau.

4.      Le vin : pour vivre mieux et pleinement votre grand âge

Une étude réalisée par des chercheurs en 2007 indique que la consommation de vin allonge l’espérance de vie. En effet, les amateurs ont une durée de vie supérieure de 3,8 années par rapport à ceux qui n’en prennent pas. Par ailleurs, une autre analyse conduite en Italie a montré que le vin diminuerait également les troubles de mémoires.